Le pareconisme, la force des 99%

Le pareconisme est un modèle économique basé sur la force des 99%, l'investisseur est le consommateur des produits et services pour lesquels il investit. Séparé les deux entités intimement liées conduit inévitablement au capitalisme à outrance.

Les 1% détiennent le capital et les 99% détiennent le travailleur et le consommateur. Qu'est ce qui est plus important? Le capital ou le consommateur. Certains 99% diraient les deux. Le capital permet de produire les biens et services destinés au consommateur. Si le consommateur se constituait lui-même en capital et consommait dorénavant des services et produits pour lesquels son propre capital produit. A quoi servirait le capital du 1% ?

Certains diront que c'est l'utopie. Non, c'est bien possible par la force du nombre. Prenons l'exemple du transfert d'argent. Selon la Banque Mondiale, plus de 581 MILLARDS DE DOLLARS ont été transférés par plus de 250 millions de migrants en 2014, donc les 99%. Il faut signaler que les riches fortunés n'immigrent pas. Cependant, les entreprises qui font les transferts des 99% ont empoché des milliards dollars en frais en même temps. Le G8 et le G20 se sont définis un objectif de reduire ces frais à 5% en 2014. Ils ont échoué puisque dans certaines régions comme en Afrique Subsaharienne, ces frais atteignent encore plus de 10%. Plus un pays est pauvre, plus les frais pour y envoyer les fonds sont élévés, quel paradoxe?. En reduisant les frais moyen de transfert de 10% à 7.68% entre 2008 et 2015, les migrants ont économisé plus de 60 MILLIARDS DE DOLLARS en frais, plus de 7.5 MILLIARDS perdus par an. À 5%, ils économiseraient plus 16 MILLIARDS DE DOLLARS US par an selon la Banque Mondiale.
Si chacun des 250 millions migrants investissaient 100 dollars dans une entreprise de transfert d'argent équitable, cela ferait 2.5 milliards de dollars. Cet argent serait suffisant pour traiter le transfert des 250 millions de migrants au frais moyen de 1% sans compter que ces migrants se repartageront ces frais puisqu'ils sont investisseurs du service de transfert qu'ils utilisent. Est-ce de l'utopie? L’individualisme n’a fait qu’enrichi les 1% et augmenté les injustices. Pourquoi les capital venture se sont lancés dans le financement des entreprises de transfert, parce qu'ils gagnent des profits pharamineux sur les 99% qui se disent pauvres.

99% Force estime que si les 99% prenaient conscience de leur force du nombre, devenaient de petits investisseurs des produits et services qu'ils consomment, Ils feraient collectivement beaucoup d'économies. Ils enrichissent les 1% par leur manque d'organisation et leur individualisme.
Ex. 100 $ * 100 000 = 10 000 000$. Avez-vous 10 millions ? Aucun 99%. Avez-vous 100 $ ? OUI. C'est cela la force du nombre, donc des 99%.

Avec les nouvelles technologies, les nouvelles formes de ramassage du capital ont vu le jour par une petite contribution financière de chaque personne d’une foule éparpillée sur toute la planète : c’est du financement participatif. Le pareconisme considère le nombre comme est le capital primitif. Le nombre permet de constituer un capital suffisant par un faible apport de chaque individu (consommateur), permettant ainsi de développer un service ou produit consommé par celui-ci.

Dans les pays en développement, la forte population deviendrait une force interne permettant de financer de projets. Des projets pour lesquels ils attendent des riches fortunés qui viendraient les financer. Cependant ils oublient un détail, les capitalistes gagnent ce qu'ils dépensent, les travailleurs dépensent ce qu'ils gagnent, déclarait Nicholas Kaldor. En attendant le prince fortuné qui viendra s'enrichir davantage sur eux, ces populations boivent des milliards de dollars d'alcool chaque année tout en se disant pauvres.